"Rana Toad", ça se mange?

Nous sommes libraires de divers horizons, bibliovoraces friands de découvertes, ici pour partager!

lundi 27 juillet 2015

La carte de visite et le point d'interrogation - 1ère Partie (1-3)

Tome 1 - The Secret of Terror Castle/Au Rendez-vous des revenants:

  Véritable emblème des Trois Jeunes Détectives, le point d'interrogation jouera un rôle important dans toute la série. Dupliqué par trois sur la carte de l'agence, il représente bien sûr Jupiter/Hannibal, Peter et Bob et ne manquera pas de provoquer justement le questionnement de nombreux personnages. Le premier se trouve être Bob Andrews/Andy dans le chapitre ô combien inaugural de The Secret of Terror Castle/Au Rendez-vous des revenants:

  [...] "But you are staring at our business card in an odd manner May I ask you what is troubling you?
  "Well, it's these question marks," Bob said. "What are they for?"
  "I was waiting for you to ask that," Pete said "Jupe said you would. He says everyone will."
  "The question marks," Jupiter said impressively, "is the universal symbol of something unknown. We are prepared to solve any puzzle, riddle, mystery, enigma or conundrum which may be brought to us. Hence the question mark will be our trade-mark. Three question marks will stand for The Three Investigators."
  Bob thought Jupiter was finished, but he should have known better. Jupiter was just warming up.
  "In addition," Jupiter said, "The question marks will provoke interest. They will make people ask us what they mean, just as you did They will help people remember us. They will be good publicity. Every business needs publicity in order to attract potential customers."

Jacques Poirier, 1979.
  "[...] Mais pourquoi regardes-tu notre carte professionnelle de cet air-là? Son libellé n'est peut-être pas du goût de monsieur?"
  Ses amis avaient l'habitude du style livresque dans lequel Hannibal s'exprimait, et ne s'en formalisaient pas.
  "Ce sont les points d'interrogation, fit Bob. A quoi servent-ils?
  -Je savais bien que tu poserais cette question, dit Peter. Hannibal avait prévu que tu la poserais. Il affirme que tout le monde la posera.
  - Le point d'interrogation, expliqua Hannibal, est le symbole universel de... de l'interrogation. Puisque nous sommes disposés à répondre aux questions qui pourront nous être posées, il est naturel que le point d'interrogation soit notre marque de fabrique. Il est naturel aussi que nous en ayons trois puisque nous sommes trois nous-mêmes."
  Bob croyait qu'Hannibal en avait fini avec son laïus, mais le docte garçon commençait seulement.
  "De plus, poursuivit-il, ces points d'interrogation soulèveront l'intérêt du public. Les gens se demanderont ce qu'ils veulent dire, précisément comme tu l'as fait. On se souviendra donc mieux de nous. Ces signes énigmatiques nous serviront de publicité or, toute affaire a besoin de publicité pour attirer des clients éventuels."

  Cet esprit "marketing" du détective en chef se manifestera devant le deuxième personnage a se demander leur signification. Ce n'est autre qu'Alfred Hitchcock qui apparait pour la première fois dans le chapitre qui suit et qui marque sa rencontre avec nos trois amis. C'est le premier par contre à poser une question qui sera très vite récurrente.

  "Now, boys," Mr. Hitchcock said, "what is it that I am supposed to see? I can spare you only five minutes."
  "This is what I wanted to show you, sir," Jupiter said respectfully and whipped out one of The Three Investigators' business cards. Pete realised that Jupiter was following some plan of strategy that he had preciously concocted. Apparently it was working. Mr Hitchcock took the card and studied it.
  "Hmmm," he said. "So you are investigators. May I ask what the question marks are for? Do they indicate a doubt in your own ability?"
  "No, sir," Jupiter answered. "They are our trademark. They are symbolical of questions to be answered, of mysteries to be solved. Also, they make people ask questions, and that helps them remember us."
  "I see" Mr. Hitchcock gave a little cough. "You are publicly-minded."
Jacques Poirier, 1979.
  "De quoi s'agit-il? Je n'ai pas plus de cinq minutes à vous accorder."
  -Voici ce que je désirais vous montrer, monsieur", dit Hannibal d'un ton respectueux en tendant au grand homme la carte d'affaire des Trois jeunes détectives.
  "Hum! fit M. Hitchcock en examinant la carte. Des détectives, oui. Puis-je vous demander à quoi servent les trois points d'interrogation? Indiquent-ils que vous doutez de vos propres capacités?
  -Nullement, monsieur. Ils symbolisent les énigmes que nous nous proposons de percer, et ils nous servent, pour ainsi dire, d'enseigne. Le public se demandera ce qu'ils signifient, et cela gravera notre existence dans sa mémoire.
  -Je vois. Vous êtes partisans de la publicité."

  A noter que la traduction omet ce que je pourrais traduire par: "Peter se rendit compte qu'Hannibal mettait en place une stratégie qu'il avait minutieusement préparée. Visiblement, elle fonctionnait."

  Dans le Chapitre 10, après la joute verbale avec Skinny Norris, qui confirme les soupçons de Bob dans le Chapitre 3, et le départ de celui-ci, deux répliques sont aussi importantes à relever puisqu'elle manifeste le désir de publicité de Jupiter/Hannibal:

  "I knew he picked up that card in the library," Bob said." He knows all about us forming The Three Investigators."
  "We want everybody to know," Jupiter said. "This just makes it important that we do not fail on our first case."

  "Je pensais bien que Skinny m'avait chipé la carte! s'écria Bob. Il sait que nous avons créé notre agence.
  -Tant mieux, répondit Hannibal. nous voulons que tout le monde le sache; seulement il faut que nous réussissions notre première enquête."

 
Tome 2 - The Mystery of the Stuttering Parrot/Le perroquet qui bégayait:

  La troisième personne à qui Jupiter/Hannibal tend la carte, c'est Jonathan Rex (Chapitre 9). Mais pour ne pas répéter une fois de plus l'explication d'Hannibal, Robert Arthur lui a confier le sobre: "The Three Investigators, eh?" he said. "And what are you investigating?"/"Ah! Les Trois jeunes détectives! fit M. Rex. Peut-on savoir ce que vous détectez?"
  Par contre Mr. Claudius, alors qu'il se fait passer pour Malcolm Fentriss (dans le chapitre 1 de The Mystery of the Stuttering Parrot/Le perroquet qui bégayait) et le Professeur Robert Yarborough (dans le Chapitre 4 de The Mystery of the Whispering Mummy/La Momie qui chuchotait) posent la même question que le célèbre réalisateur:
Jacques Poirier, 1967.
  "I'm Jupiter Jones," Jupiter said. "This is my partner, Pete Crenshaw."
  "Oh." The fat man took the card and studied it. "Investigators, eh? And what are the questions marks for? Do you doubt your ability?"
  Pete had been waiting for that question. Practically everybody asked about those question marks. Jupiter had dreamed them up in a burst of inspiration. They were terrific for getting people interested."

  "Hannibal Jones, c'est moi! se présenta le détective en chef. Et voici mon adjoint, Peter Crentch.
  -Hum! fit l'homme en examinant la carte. Que signifient ces trois points d'interrogation? Que vous doutez de vos propres capacités?"
  Question attendue. On la posait toujours. Décidément, Hannibal avait eu un trait de génie lorsqu'il avait pensé à utiliser ce symbole."

A noter que Belinni/Volkoff adopte le discours indirect libre sans préciser s'il s'agit ou non du point de vue de Peter.
  
Tome 3 - The Mystery of the Whispering Mummy/La Momie qui chuchotait:

  Jupiter Jones saw the frown and knew that it meant. Professor Yarborough had expected them to be older. Jupe drew himself up straight and set his chin so that he immediately looked older. From his pocket he whipped out a business card The professor took it automatically. [...]
  The professor asked the question that almost everyone asked.
  "What are the question marks for?" he inquired. "They would seem to indicate a doubt of your ability."
Jacques Poirier, 1968.
  Bob and pete grinned at each other. The question marks were Jupiter's idea. A question mark was their secret symbol. When one of them wanted to let the others know that he had been to a certain place, he he chalked up a question mark."

  Le professeur fronça le sourcil en les apercevant.
  Hannibal Jones n'en fut pas surpris: M. Yarborough s'attendait à voir débarquer trois adultes. Aussitôt, le détective en chef se redressa et rentra le menton pour se donner l'air plus âgé. Puis il tira de sa poche une carte qu'il tendit au professeur.
  Comme tout le monde, le professeur demanda aussitôt:
  "Que veulent dire ces points d'interrogation? Expriment-ils un doute sur vos capacités?"
  Bob et Peter échangèrent un sourire. Le triple point d'interrogation, c'était l'emblème de l'agence, choisi par Hannibal. Pour indiquer son passage dans tel ou tel endroit, chacun des Trois jeunes détectives dessinait des points d'interrogation à la craie."

Tome 1 - The Secret of Terror Castle/Au Rendez-vous des revenants:

  La transition est belle, hein? Je peux maintenant passer à l'aise à l'utilisation essentielle de ces points d'interrogation dessinée à la craie. Mais il faut pour cela revenir au Chapitre 13 de The Secret of Terror Castle/Au Rendez-vous des revenants:

  "He handed them each of them a long piece of chalk. It was like the chalk they used in school, except that Pete's piece was blue and Bob's was green.
  "What's this for?" Pete asked.
  "For marking trails with the signature of the Three Investigators." Jupiter took some white chalk and drew a big ? on the wall.
  "That means," he said "that one of The Three Investigators has been here. The white color tells that it was the First Investigator. A blue question mark would mean pete, the Second Investigator, and a green one would mean you, Bob. [...]
  "Observe the simplicity of it," Jupiter told them. "The question mark is one of the commonest signs. If someone sees a question mark chalked on a wall or a doorway, he thinks some child has been playing, and forgets it. Yet to us, the question mark will convey an entire message. We can use it to mark a trail, indicate a hiding place, or identify the home of a suspect. From now on, never be without your special chalk."

Jacques Poirier, 1979.
  "Il leur tendait à chacun un grand bâton de craie, craie bleue pour Peter et verte pour Bob.
  "Pour quoi faire? demanda Peter.
  -Afin d'identifier nos pistes par le moyen de l'emblème des Trois jeunes détectives."
  Hannibal prit un bâton de craie blanche et traça un grand point d'interrogation sur le mur.
  "Cela signifie, expliqua-t-il, que l'un des Trois jeunes détectives est passé par là. La couleur blanche nous apprend qu'il s'agit du détective en chef. Un point d'interrogation bleu désigne le détective adjoint, et un signe vert indique notre archiviste. [...]
  "Observez la simplicité de la chose, poursuivit Hannibal. Quoi de plus banal qu'un point d'interrogation? Lorsqu'on en voit un sur un mur ou sur une porte, on pense qu'un enfant s'est amusé, et on n'y songe plus. Pour nous, en revanche, ce signe peut équivaloir à un long message. Il signale une piste, désigne une cachette, stigmatise la maison d'un suspect. Dorénavant, vous ne sortirez pas sans votre bâton de craie."
Jacques Poirier, 1966.





  Nos amis auront l'occasion de s'en servir dès la dernière partie de ce premier roman. Dans le Chapitre 17, quand Bob et Worthington/Warrington s"inquiètent de ne pas voir Hannibal et Peter ressortir du Château aux Epouvantes, ils partent à leur recherche:

Jacques Poirier, 1966.
[...] A flight of steps wound down into more pitch blackness. The hall itself, however, went off in a different
direction.
  As they stood there wondering which way to go - down the stairs or along the hall - Worthington spied a faint question mark on the top step.
  "Down the stairs," he said. "Master Jones is very resourceful. He has marked his trail for us."

  [...] Un escalier descendant plongeait dans les ténèbres. Fallait-il suivre l'escalier ou s'engager dans les profondeurs du vestibule?
  Le chauffeur hésitait encore lorsqu'il aperçut un point d'interrogation faiblement dessiné sur la marche supérieure de l'escalier.
  "M. Hannibal est un garçon ingénieux. Il nous a donné toutes les indications nécessaires pour le retrouver."

  Encore une fois c'est Jacques Poirier qui nous gratifie d'illustrations pour cette scène. Cependant, regardez bien l'illustration ci-contre: alors que le texte indique une clairement une descente, l'illustrateur dessine Warrington/Worthington et Bob sont en train de monter les marches.

Tome 2 - The Mystery of the Stuttering Parrot/Le perroquet qui bégayait:

  Dans The Mystery of the Stuttering Parrot/Le perroquet qui bégayait, le procédé n'est utilisé qu'une seule fois, dans le Chapitre 18, lorsque Jupiter/Hannibal et Peter sont poursuivis par le trafiquant d'art français Huganay et ses acolytes:

  "I'll go first," Pete told him. "I'd stay with you but those three are coming this way and I have to lead them on a false trail. You just keep hunting for trees. When you find one, look for our secret symbol chalked on it, and an arrow pointing the right direction. Then you know you're okay. Go that way first!"
[...]
  Jupiter reached the trees he had seen and peered closely at them. On a smooth section of bark on one he saw a question mark drawn in blue chalk, with an arrow underneath it pointing off to the left.
  The question mark was the symbol of The Three Investigators. Each of the three boys carried a different colored piece of chalk to use in placing the mark when he desired to leave a wordless message for the others.
  Plesaed at himself for thinking up this device, Jupiter moved cautiously in the direction shown by the arrow.
  He came to another clump of trees, another question mark and another arrow. Anyway, Pete was still moving forward."

  "Je serais bien resté avec toi, ajouta Peter, mais il faut que j'entraîne ces messieurs sur une fausse piste. Tu n'as qu'à courir d'arbre en arbre. Chaque fois que tu trouveras un point d'interrogation souligné d'une flèche, tu sauras la direction qu'il faut prendre. File de ce côté-ci d'abord."
[...]
  Hannibal commença à inspecter les troncs des arbres qui l'entouraient. Sur l'un d'eux, il trouva un point d'interrogation tracé à la craie bleue et accompagné d'une flèche indiquant la gauche.
  Or, la couleur bleue était le signe distinctif de Peter, et le point d'interrogation l'emblème des Trois jeunes détectives: il n'y avait donc aucun doute possible sur la direction à prendre.
  Un peu plus loin, Hannibal trouva un autre point d'interrogation et une autre flèche. Peter précédait toujours son chef."

  Encore une fois, on trouve une omission ("Content de lui pour avoir inventer ce procédé, Hannibal suivit prudemment la direction indiquée par la flèche") et un rajout ("la couleur bleue était le signe distinctif de Peter").

Tome 3 - The Mystery of the Whispering Mummy/La Momie qui chuchotait:

  Dans The Mystery of the Whispering Mummy/La Momie qui chuchotait, cette invention du détective en chef joue un rôle beaucoup plus important. C'est encore Peter qui l'utilise dans un premier temps dans le Chapitre 12, alors qu'il s'échappe d'une situation difficile en compagnie du jeune Libyen Hamid:

  "As they looked round, Pete took a piece of blue chalk from his pocket and chalked several large question marks on the lower left-hand corner of the truck entrance door to the store-room.
  "That's our special mark," he exp)lained to Hamid. "It'll help us find this spot where the mummy case is hidden when we come back for it. [...]"

  Après s'être arrêté pour s'orienter, Peter tira un morceau de craie bleue de sa poche et traça plusieurs points d'interrogation à gauche de l'entrée principale.
  "Comme cela, expliqua-t-il à Hamid, nous n'aurons pas de mal à trouver l'entrepôt où se trouve la momie quand nous reviendrons la chercher. [...]"

  Petit contresens du texte français, il s'agit du sarcophage, non de la momie elle-même que les deux garçons laissent derrière eux.
  Suite à des circonstances que je ne dévoilerai pas, les Trois jeunes détectives doivent faire appel au Relais fantôme pour retrouver l'entrepôt en question. Cependant, dans le Chapitre 14, le plan est saboté par Skinny Norris et ses amis:

  "If it's question marks you want, just look around," the third boy, fat and red-headed, smirked. "The town's full of them."
  "I guess we don't need to hang around this place any more," Skinny Norris said. "Sherlock and his men have the situation well in hand."
  [...] It was Bob who realised first the meaning of Skinny's remark.
  "Look! he pointed to other doors backing on the alley. They all had question marks chalked on them, as far as the boys could see. "Probably all the other alleys around here are the same," he said. "All chalked up with false marks."

  "Si tu cherches des points d'interrogation, ce n'est pas ce qui manque: la ville en est pleine! annonça le troisième, un gros rouquin.
  -En route, les gars! commanda Skinny. Sherlock n'a plus besoin de nous: il a la situation bien en main."
  [...]  Ce fut Bob qui comprit le premier la signification de leur intervention.
  "Regardez!" cria-t-il.
  De la main, il désignait d'autres portes donnant dans le même passage: elles étaient toutes marquées d'un point d'interrogation bleu.
  "Tout le quartier doit être comme cela", commenta l'archiviste."

The Secret of Terror Castle/Au Rendez-vous des revenants, The Mystery of the Stutterring Parrot/Le Perroquet qui bégayait et The Mystery of the Whispering Mummy/La Momie qui chuchotait, Robert Arthur. Traduit de l'américain par Tatianna Belinni/Vladimir Volkoff.
 

Aucun commentaire: