"Rana Toad", ça se mange?

Nous sommes libraires de divers horizons, bibliovoraces friands de découvertes, ici pour partager!

mercredi 1 juillet 2009

Looking for Europe, néofolk et underground - Tome 2

Voici enfin le second tome (chronique du premier tome ici) si attendu de cette étude passionnante sur cette scène si cyniquement et injustement ignorée par les médias traditionnels!

Dans une première partie Andreas Diesel et Dieter Gerten continue leur exploration géographique de cette scène. La parole est donnée, à travers des interviews et des résumés de carrière, à Kirlian Camera, Camerata Medilanense, Argine, Ain Soph, Spiritual Front, Inner Glory, Ataraxia(enfin même si trop court mais très bien présenté) , Ordo Equitum Solis, Karnos, Wolfskin et Sangre Cavallum pour l'Europe du sud, That summer, Lonsai Maïkov, Dissonant Elephant, Algiz, Skald, Gaë Bolg, Seven Pines et Les Joyaux de la princesse pour la france et la Belgique, Actus, Scivias, Cawatana, Romone Rikoito, Neutral, Agnivolok pour l'Europe de l'est et Hagalaz' Runedance, Of the wind and the moon, Ulver Ordo (Rosarius) Equilibrio et Tenhi pour la Scandinavie.
Je n'aurais d'autre conseil que celui d'aller voir les myspace des groupes et leurs labels!

Dans une autre partie les auteurs analysent la compréhension et la réception de ces différents styles musicaux par les médias traditionnels: les accusations de fascisme, si ce n'est de satanisme et le manque d'intérêt porté aux arguments des différents défenseurs et leur attrait pour les cultures antiques et ambiguïté de définition sur le terme paganisme et annulations de concert sans réunion des différentes parties à l'initiative de groupuscules soi disant libertaires peut enclin à un échange intelligents des points de vue.

Mais est aussi abordé l'ambivalence du jeu avec les symboles "nazis" par certains groupes du coup accusés des pires noms d'oiseau, alors que ceux-ci prône juste un retour aux véritables sens de ces symboles. Lire à ce propos les ouvrages sur la vision des nazis des différents thèmes ésotériques chez le même éditeur afin de définitivement mettre au clair ces problèmes.

Le cynisme et l'amusement culturel de certains groupes sont aussi abordés afin de préciser que la scène néo folk n'a aucun code de conduite suivi par tous les groupes se définissant ou non de cette scène!

Andreas Diesel et Dieter Gerten, Editions Camion Noir, traduit de l'allemand par Estelle Véroni, juin 2009.


Pour une découverte de la scène je recommande les labels suivants (liste très exhaustive!):
Equilibrium Music
Prikosnovenie

Une encyclopédie en ligne
Encyclopedia Metallum (par genre dans menu à gauche puis style dans barre en haut écrit tout petit)

Un dernier groupe pour la route
Faun (médiéval, folk)

6 commentaires:

Carméline a dit…

Excellent quand même le site Archives of metal (Encyclopedia Metallum)!
Merci pour cette chronique très intéressante.

Taly a dit…

Merci beaucoup! Si ça peut apprendre des trucs ne serait-ce qu'à une personne je serais déjà très contente ;)

draune a dit…

une scène plus qu'intéressante et que j'apprécie depuis longtemps. Le premier tome était déjà passionnant, il m'a notamment permis d'aller explorer quelques sources "folk" du courant, en particulier Shirley Collins, les Strawbs ou Forest. Votre article ne fait qu'ajouter aux raisons de se procurer le deuxième opus

Taly a dit…

Merci pour le compliment!
Ces 2 tomes sont en effet parmi mes publications préférées chez cet éditeur.
Sympa vos illustrations!

Lutetia Dandy Club a dit…

Très bon livre en effet. Cette somme a malgré tout un prix... Mais il vaut le coup pour tout fan qui souhaite comprendre le sens profond de la musique qu'il écoute.

Anonyme a dit…

Je n'ai lu que le tome 1 pour le moment. Très bon livre. Pour de qui est des labels, on peut rajouter :
- Tursa
- Palace of Worms
- Infinite Fog
- Cold Meat Industry
- Seventh Crow Records
- Glass Throat Recordings
- Caustic Records