"Rana Toad", ça se mange?

Nous sommes libraires de divers horizons, bibliovoraces friands de découvertes, ici pour partager!

jeudi 16 avril 2009

Leave My Nose Alone, Please: Pinocchio de Winshluss


Pourquoi un tel buzz autour de cette BD? Meilleur Album à Angoulême 2009? Quand la BD est un domaine que l'on ne suit pas forcément, il suffit d'être libraire et curieux pour finir tôt ou tard (rupture oblige) par mettre la main dessus.

L'histoire de Pinocchio on l'a connaît suffisamment, non? Oui, mais là c'est plus Robocop qu'une simple marionnette de bois. Geppetto y est attaché pour la seul raison qu'il peut lui rapporter des sommes astronomiques en le faisant breveter et le vendre à l'armée.
Pinocchio, petit robot naïf et personnage muet (d'où de nombreux passages sans textes), va être emporté dans une suite de péripéties complètement frapadingues. Il croisera sur son chemin plusieurs personnages qu'il nous semble avoir déjà vus quelque part (un noir aveugle qui joue de l'harmonica nommé Wonder, un monstre aux doigts crochus, encore plus impressionnants en ombres chinoises, sept petits bougres pas très catholiques qui gardent une jeune femme chez eux...) et certains de ses actes, oups, pas très heureux, seront le fait de Jiminy Cafard, squatteur au chômage rêvant d'être un grand écrivain et qui s'est installé confortablement dans la boîte cranienne métallique.

C'est donc une version revisitée à la Tex Avery, un peu plus trash, explosive, jubilatoire et multiréférentielle que nous offre Winshluss. Graphiquement, mais n'attendez pas de moi des détails techniques, je pourrais, sans trop me tromper (j'ai beaucoup de lacunes), mentionner un dessin entre Crumb et Vuillemin, mais pas seulement, il y a au moins une dizaine de styles différents (chaque personnage a son dessin et ses couleurs). Quelques pages pleines sont à contempler pendant plusieurs minutes.

On sort de cette lecture réjoui, avec une envie folle de repartir du début, au cas où une référence nous aurait échappée. Fortement conseillée aux amateurs d'éclats de rire et autres subtilités zygomatiques.


Pinocchio, Winshluss, Les Requins Marteaux, 30€ (au fait, c'est un bel objet).

3 commentaires:

Susan Calvin a dit…

Je n'arrivait pas à trouver la volonté d'accoster cet ouvrage, tu viens de m'en donner l'envie :)

Filisimao a dit…

Oui, c'est vraiment un TRES bel album.

Il dessine vraiment super bien...

Susan Calvin a dit…

après lecture j'adhère à la critique: il est superbe :)