"Rana Toad", ça se mange?

Nous sommes libraires de divers horizons, bibliovoraces friands de découvertes, ici pour partager!

jeudi 16 avril 2009

Les Larmes d'anges

Nico, jeune homme à l'allure androgyne vient de se faire plaquer par son petit-ami. Accablé, il n'a plus qu 'un seul désir : mourir, ce qui provoque la venue de Chagan, Ange de la mort de son état, avec qui il pourra exprimer toute sa « gayté ».

Ce manga est à classé dans le rayon « Yaoi » ou « Boy's love » si vous préférez (c'est exactement la même chose).

Le yaoi vise un public exclusivement féminin et consiste à mettre en scène et en relation amoureuse/cul deux personnages masculins (voir plus) plutôt efféminés et homosexuels assumés et/ou refoulés.

Ce genre fut à l'origine inventé pour que les lectrices japonaises puissent s'identifier au personnage de leur choix sans avoir à s'inquiéter du genre puisqu'ils sont du même sexe et baver sur des scènes de fesses homosexuelles.

Le yaoi se compose en deux types d'ouvrage, le premier déballant une succession de scène de cul entre les protagonistes avec un scénario quasi inexistant, le second une romance cucul (tu me suis je te fuis, tu me fuis je te suis) se concluant par un coït des plus passionné pour le plus grand bonheur des fangirls excitées tout le long de la lecture par « la tension sexuelle » entre les personnages principaux.

Les Larmes d'ange , fait parti du second genre et ne le révolutionne pas.

Malgré la volonté de l'auteure de nous emmener dans une histoire d'amour sombre, fantastique et tragique et le fait qu'il s'agit d'un manga allemand et non japonais cela n'apporte rien au genre, la trame narrative est tout ce qu'il y a de plus banale, les personnages sont stéréotypés et l'issue est sans surprise. Le dessin, quant à lui, est un repompage du plus pur style shojo manquant cruellement d'originalité.

Rien d'innovant, rien d'intéressant, en un mot : insipide.

Ce range dans la catégorie se lit vite, s'oublie vite.

Si vous voulez un bon yaoi à lire : Le Jeu du chat et de la souris de MIZUSHIRO Setona .

Olga Rogalski, Taifu Comics, mars 2009.


2 commentaires:

Gilmoutsky a dit…

Bienvenue et merci pour cette première participation.

Susan Calvin a dit…

ouelcome et merci pour cette initiation au yaoi :D