"Rana Toad", ça se mange?

Nous sommes libraires de divers horizons, bibliovoraces friands de découvertes, ici pour partager!

jeudi 12 février 2009

Ian Curtis, l' âme damnée de Joy Division

En parallèle de la sortie du documentaire Joy Division (lien vers Allociné) Camion Blanc, partenaire pour sa sortie, publie une biographie de Ian Curtis, le chanteur suicidé de ce groupe phare de la scène Cold Wave à la musique atemporelle toujours aujourd'hui citée comme référence par des groupes au delà du mouvement gothique.

Cette biographie est un écho à la première éditée par Camion Blanc à sa création (voir l'introduction dans laquelle l'éditeur raconte cette annecdote!). Dans cet ouvrage la parole est donnée à la famille, les amis, les prochains. Elle permet de mieux comprendre le suicide du chanteur (pour cause d'épilepsie), ses relations avec sa femme, sa fille. Pour ceux qui ne connaissent pas ce groupe c'est comme si la famille et les amis de Kurt Cobain donnaient les raisons de son suicide au lieu de la vision de Courtney Love !

Mais les influences musicales sont aussi explorées et les accusations de fascination pour le nazisme du chanteur levées (Joy Division est le nom de l'escadron regroupant les plus belles femmes juives dans les camps de concentrations pour satisfaire les officiers nazis...).

Ceux qui ne connaissent pas bien le groupe seront peut-être découragés par la masse d'information (trop) personnelles réunie mais cet ouvrage est aussi une bonne occasion de (re)découvrir un groupe essentiel pour l'histoire de la musique!

Mick Middles, Lindsay Reade, Camion Blanc, 2009.

1 commentaire:

Samuel a dit…

miam !!!
(même si je connais plus New Order que Joy Division...)