"Rana Toad", ça se mange?

Nous sommes libraires de divers horizons, bibliovoraces friands de découvertes, ici pour partager!

jeudi 12 février 2009

Bauhaus, Dark entries

Chaînon manquant entre le punk et le gothique, Bauhaus fait une entrée fracassante sur la scène post-punk dès son premier "Bela Lugosi's dead" ! L'auteur ne pensant pas qu'il faille se perdre dans des détails biographiques sans intérêt raconte par des anecdotes essentielles comment ce groupe atypique à forgé sa carrière en suivant son instinct et les coups de destin ayant crée le mythe.

L'auteur raconte comment l'image de dandy théâtral de Peter Murphy a focalisé l'attention du public, le mépris de la presse spécialisée, l'effet de l'extrait de concert du groupe dans le film de Tony Scott The Hunger (Les Prédateurs), les rencontres de fan avec David Bowie, l'une de leur principale inspiration, Iggy Pop et Ian Curtis.
Il explique aussi le succès inattendu aux USA, pourquoi le groupe s'est d'abord séparé, (chacun partant de son côté pour des expériences solo inégales) pour enfin se réunir 25 ans plus tard pour un nouvel album dans lequel on retrouve tout ce qui a fait le succès du groupe!

Un livre essentiel pour comprendre l'influence de ce groupe riche d'anecdotes sur la création de leurs différents albums, sur leurs tournées et leurs influences tant musicales qu'artistiques (Bauhaus est le nom d'un mouvement artistique, inspiré par l'Institut des arts et métiers fondé en 1919 à Weimar en Allemagne dissoue par les nazis et qui proposait une réflexion sur l'architecture moderne à travers le design, la danse, la photographie dont le groupe a d'ailleurs repris le logo) !

Si vous avez en tête Bela Lugosi's dead pendant toute la lecture c'est normal!

Ian Shirley, Camion Blanc, 2009.

1 commentaire:

Samuel a dit…

ah il doit être bon celui-là !