"Rana Toad", ça se mange?

Nous sommes libraires de divers horizons, bibliovoraces friands de découvertes, ici pour partager!

jeudi 2 octobre 2008

Le Dernier monde de Cécile Minard

Dans l'avant dernier livre de Cécile Minard, voir chronique sur Bastard Battle, un astronaute misanthrope se retrouve seul dans une station spatiale. Inquiet de ne pas avoir ne nouvelles de la terre, et surtout pour son ravitaillement, il constate avec désarroi des incendies et des phénomènes inexpliqués sur la surface du globe. Il décide alors de redescendre à la recherche de la cosmonaute dont il est amoureux... Mais là il s'aperçoit que tout représentant de l'espèce humaine a disparu, ne retrouvant que les vêtements des gens. S'en suit alors une exploration du globe à la recherche d'une trace de vie...

Le tour de force de l'auteur est de ne pas céder à la facilité. Elle aurait pu comme beaucoup d'autre imaginer différentes formes de sociétés antagonistes ou des monstres hybrides difformes. Au contraire elle reste dans le réalisme le plus cru. Son personnage explore le globe et ses cultures millénaires en dialoguant avec différents philosophes, politiques ou gens du peuple... On comprend alors très vite qu'il est juste devenu schizophrène... Lui qui voulait tant être seul ne peut supporter qu'ainsi cette idée!

Un livre passionnant autant pour l'exploration de la psyché du personnage principale que pour les connaissances qu'apportent réellement cette ouvrage emprunt d'érudition!

(Je ne mets pas la converture car elle n'apporte rien à mon sens, converture marron de Denoël)

Cécile Ménard, Denoël, 2007.

1 commentaire:

Susan Calvin a dit…

bon beh si tu as aimé, comme le scénar m'interessait, je m'le commande ^^