"Rana Toad", ça se mange?

Nous sommes libraires de divers horizons, bibliovoraces friands de découvertes, ici pour partager!

lundi 3 août 2015

Skinny Norris - 1ère Partie (Tomes 1-3)

Tome 1 - The Secret of Terror Castle/Au Rendez-vous des revenants:

Skinny Norris est l'ennemi juré de Jupiter/Hannibal, Peter et Bob. Chacune de ses interventions n'a pour but que se moquer d'eux et de parasiter l'enquête en cours. La première allusion à ce personnage se trouve dans le Chapitre 3 de The Secret of Terror Castle/Au Rendez-vous des revenants. Skinny apprend la création de l'agence de détectives nouvellement créée en espionnant Bob à la bibliothèque et en lui dérobant l'une des cartes imprimées par Jupiter/Hannibal. Voulant garder un train d'avance sur le trio, le concours gagné par Jupiter/Hannibal qui lui donne le droit d'utiliser une Rolls-Royce avec chauffeur, le contrarie beaucoup et c'est l'occasion pour le lecteur d'en apprendre déjà un peu plus sur ce personnage malveillant:

"Skinny is just annoyed because he wants to be the only one in school who has his own car," Jupiter said. "If his father wasn't a legal resident of a state where they give out driver's licences practically to infants, Skinny wouldn't be able to drive any more than we can. Well, he can't lord it over us now."

"Skinny, expliqua Hannibal, veut être le seul du lycée à rouler en voiture. Mais si son père n'était originaire d'un état où l'on délivre les permis de conduire plutôt qu'en Californie, il en serait au même point que nous."

  La traduction française omet la dernière phrase du texte original que je pourrais traduire par "Eh bien, il ne peut désormais plus nous prendre de haut avec ça."

  Nous devons à Jacques Poirier avant même Harry Kane, l'illustrateur original américain, une idée de l'apparence physique de Skinny. Bon, il est vrai que techniquement sa première apparition illustrée (Chapitre 7) n'est pas probante, puisqu'il s'agit d'une des silhouettes que Jupiter/Hannibal et Peter poursuivent ci-dessous:
J. Poirier, 1966


  "At that moment, some very human shrieks made them whirl round so they could stare down at the front entrance of Terror Castle. While they watched, two figures came running through the door, yelling with terror, and raced madly down the road out of the canyon. One suddenly stumbled and went sprawling. Something shiny flew from his hand and fell beside the road. Ignoring it, he leaped up and raced after his companion.
   "Well, those certainly weren't ghosts," Pete said, as his initial surprise diminished. "But they acted as if they had just met a couple."
  "Quickly!" Jupiter was starting down the slope with surprising speed. "We must try to identify them."
  Pete raced after him. Already the two runners were out of sight. Jupiter came to the spot where the one had fallen and picked up an expensive torch with a nameplate on it. Engraved on the nameplate were the letters E.S.N.
  "E.S.N.," Jupiter said read. "Who does that make you think of?"
  "E. Skinner Norris!" Pete exploded. "Skinny Norris! But it couldn't be! How could he be here?"
 
   "A ce moment, des cris qui n'avaient rien de fantomatique retentirent du côté de l'entrée principale du château, et deux silhouettes, hurlant et gesticulant, sortirent par la grande porte. L'un des deux inconnus trébucha et s'étala par terre. Un objet brillant s'échappa de sa main. Sans y prendre garde, le fuyard se releva et partit, tout courant, après son compagnon.
  "Ces deux-là, dit Peter, lorsque son premier étonnement se fut dissipé, ce n'étaient sûrement pas des fantômes. Mais ils venaient d'en rencontrer un ou deux, c'est certain.
  -Vite, commanda Hannibal. Il faut les identifier."
  Et il partit à la poursuite des inconnus qui dévalaient la pente, pour sortir du cañon. Déjà, ils étaient hors de vue.
  Hannibal atteignit l'endroit où l'un d'entre eux était tombé, se pencha et ramassa une torche électrique modèle de luxe, munie d'une plaque sur laquelle étaient gravées les initiales E.S.N.
  "E.S.N.? Cela te dit quelque chose?
  -Bien sûr! s'écria Peter. Ernest Skinny Norris. Mais c'est impossible! Pourquoi viendrait-il rôder dans les parages?"

  Il faudra faire attention si ce "Ernest" du texte français vient de nulle part ou s'il se cale sur une occurrence originale.

  C'est au Chapitre 10 que Jacques Poirier représente Skinny de façon plus précise et le texte en dit encore plus sur lui. J'intègre deux versions du personnage, portugaise et malaise, que j'ai réussi à dénicher. Dans la scène qui suit Titus, l'oncle de Jupiter/Hannibal, rapporte un orgue et le trio vient de tenir une discussion technique sur les sons que l'instrument produit (vous remarquerez que les premières lignes sont adaptées dans le texte français) et c'est à ce moment que Skinny, accompagné de ses compères, entre pour la toute première fois en scène:

  "They were all so interested in the pipe organ that no one noticed the blue sports car which came whizzing in the gate and skidded to a stop behind them. The driver - a tall, thin young with a long nose - gave the horn a loud blare. All three boys jumped slightly as they turned. This was greeted by loud laughter from the driver and the two companions beside him.
  "Skinny Norris!" Pete exclaimed, as he watched the tall youth slide out of the car.
  "What does he want here?" Bob demanded.
  The Norris family spent only part of each year in Rocky Beach, but as far as Pete and Bob and Jupiter were concerned, that part was still too much. Being very much impressed by his own intelligence and having the advantage of driving his own car, E. Skinner Norris tried hard to make himself the leader of those of his age. Most of the boys and girls in town ignored him. But he managed to collect a few cronies, who were attracted by his liberal spending and the parties he gave. These followers were enough to bolster his sense of self-importance.
Illustration portugaise.
  Now, carrying a shoe-box with a lid, he approached The Three Investigators while his friends watched, snickering. Just before he reached them, he whipped from his hip pocket a large magnifying glass and pretended to study the junk yard trough it. [...]
  "Ah, yes," he said, in a very poor imitation of an English accent. "The right spot, I believe. Characterised by a low grade of junk found only in Jone's junk yard."
  This humorous effort was greeted by laughter from the car. Pete clenched his fits.
  "What do you want, Skinny?" he demanded.
  E. Skinner Norris acted as if he had not heard. He turned the magnifying glass so as to seem to study Jupiter through it, then put it back in his pocket.
  "Indeed, you can be none other than Jupiter MacSherlock, the world-famous detective," he said, continuing his effort to sound English. "This is a fortunate moment for me. I have brought you a case that has baffled all of Scotland Yard. A despicable slaying of an innocent victim, which I am sure you will be able to solve."
  [...] [Skinny] handed the shoe-box to Jupiter [...]. Jupiter opened the box and looked at the contents, while Skinny Norris waited with a broad smile.
  Inside the box was a large white rat from which life had long since departed.
  "Do you think you can solve this horrid crime, MacSherlock?" E. Skinner Norris asked. "I am offering a sizeable reward for the capture of the culprit. Fifty trading stamps."
  His companions in the car seemed to find this hilarious. Jupiter, however, did not change expression. He merely nodded in a slow and dignified manner.
  "I can understand your desire to see justice done, Skinny," he said, "for I see that the victim was one of your best friends."
  At this the laughter in the car stopped, and a flush began to spread over the thin boy's cheeks.
  "My preliminary examination," Jupiter went on, "suggets that he died of indigestion brought on by trying to swallow the bragging of someone whose identity, at the moment, must remain concealed behind the initials E.S.N."
  "You think you're smart, don't you?" Skinny Norris demanded angrily. It was his misfortune that his glibness usually deserted him just when he needed it most.
  "Which reminds me that I have something for you," Jupiter said, putting the box on a pile of scrap. It was only a step or two to the office of the salvage yard. Jupe swiftly covered the distance and returned with the torch he and Pete had picked up in Black Canyon.
  "This has the initials E.S.N. on it," he said. "Possibly they stand for E. Skinner Norris?"
  "Or they couls stand for Exceptionally Scared and Nervous," Pete suggested, grinning. "Been practising your running lately, Skinny?"
  "Give me that!" Skinny Norris snapped, and grabbed it from Jupiter. He turned and got back into his car.
  "Investigators!" he jeered at the three boys. "What a laugh. Every kid in town will be in stitches at the idea."
  The car wheels spun as he backed away and raced out of the gate. Jupiter, Peter and Bob watch him go."


Jacques Poirier, 1966.
  "La vibration qui retentit à ce moment à cinquante centimètres derrière les garçons n'étaient ni-infra-sonique ni ultra-sonique. Elle était même tellement audible qu'elle les fit sursauter. Elle avait été produite
par le conducteur d'une voiture de sport de couleur bleue. Il venait d'actionner sa trompe, et il éclata d'un rire sarcastique, aussitôt imité par les deux garçons qui l'accompagnaient.
  "C'est Skinny! s'écria Peter.
  -Je me demande bien ce qu'il vient faire ici!" ajouta Bob.
  Skinny Norris était un adolescent maigre et long, avec un nez également maigre et long. Les Norris ne passaient qu'une partie de l'année à Rocky, mais c'était déjà trop au goût de Peter, de Bob et d'Hannibal, car Skinny les agaçait prodigieusement. Seul garçon du lycée à posséder une voiture, il se donnait des airs de supériorité et essayait de grouper autour de soi toute la jeunesse de la ville. Du reste, il n'y parvenait pas: la plupart des garçons et des filles affectaient de l'ignorer. Cependant, la libéralité avec laquelle il dépensait l'argent que ses parents lui donnaient lui avait permis de s'entourer d'une petite cour qui suffisait à le faire passer - à ses propres yeux - pour un personnage d'importance. 
  "Tenant en main une boîte à chaussures, il descendit de l'auto. Ensuite, il tira de sa poche une grande loupe, s'en servit comme d'un lorgnon et fit mine d'inspecter le bric-à-brac [...].
  "Très, très bien, dit Skinny d'un ton prétentieux. Je crois que nous y sommes. A en juger par l'état de décrépitude de tous les détritus qui nous entourent, nous ne pouvons guère nous trouver que chez notre ami Jones.
  -Ha, ha, ha! firent les deux camarades de Norris, prudemment restés dans la voiture.
  -Qu'est-ce que tu veux, Skinny?" demanda Peter en serrant les poings.
  Skinny ne parut pas avoir attendu. Il dévisagea Hannibal à travers sa loupe, puis il la remit dans sa poche.
Illustration malaise.
  "Plus de doute! s'écria-t-il. J'ai bien le déshonneur de parler à Hannibal Mac Sherlock, l'illustre détective inconnu dans le monde entier. Je lui apporte une énigme à résoudre, qui a tenu en échec les plus fins limiers de Scotland Yard. Je suis persuadé qu'il trouvera sans difficulté le mystérieux auteur de ce crapuleux assassinat."
  Tout en parlant, Skinny tendait à Hannibal la boîte à chaussures qu'il avait apportée. [...] Hannibal l'ouvrit. Skinny le regardait faire avec un sourire narquois.
  La boîte contenait un rat crevé.
  Crevé depuis longtemps.
  "Mac Sherlock résoudra-t-il cet horrible mystère? demanda Skinny. J'offre cinquante timbres de collection pour la capture du coupable!"
  Ses amis se tenaient les côtes. Hannibal ne perdit pas son sang-froid.
  "Skinny, dit-il, je ne m'étonne nullement que tu cherches à venger la mémoire de ce cher disparu. Tout en lui m'indique qu'il était de tes amis les plus intimes..."
  Les occupants de la voiture de sport cessèrent de rire et une rougeur subite se répandit sur les joues du jeune Norris.
  "A première vue, poursuivit Hannibal, je dirais qu'il a explosé à force de se donner de grands airs, ce qui risque d'arriver à d'autres qu'à lui.
  -Tu te crois fin? demanda Skinny sans trouver de repartie plus blessante.
  -Cela me fait penser à une chose, dit Hannibal toujours aussi calme. Je dois te rendre un objet qui t'appartient."
  Il fit un saut jusqu'à la maison des Jones et rapporta la torche électrique qu'il avait ramassée trois jours plus tôt.
  "Je lis dessus les initiales E.S.N., dit-il. Elles signifient peut-être Ernest Skinny Norris?
  -Ou bien "Effrayé Sans Nécessité"? Ou peut-être "Extrêmement Sensible de Nature"? demanda Peter, ironique. Il paraît que tu t'entraînes pour le cent mètres, Skinny."
  Norris arracha la torche des mains d'Hannibal et remonta dans sa voiture.
  "Les Trois Jeunes détectives! ricana-t-il en embrayant. Toute la ville en rit déjà!"
  L'auto bleue fit marche arrière et sortit du Paradis."

  Cette scène et sa traduction incite à quelque questionnement: Skinny est-il vraiment un camarade de lycée? Sa famille ne passent "qu'une partie de l'année à Rocky". On remarque aussi l'ajout "l'argent que ses parents lui donnaient" qui peut être certes supposé vu son âge, mais qui n'est pas dit si explicitement dans le texte original. Celui-ci mentionne également "les fêtes qu'il organisaient" que Belinni/Volkoff ignore. D'autre part, cette présentation approfondie donne des éléments cohérents dans l'intrigue des volets suivants. Sa "petite cour" pourrait être le grain de sable qui lui permet de saboter les résultats du Ghost-to-Ghost Hookup/Relais Fantôme, l'une des inventions de Jupiter/Hannibal. Cette scène montre à quel point il aime faire l'intéressant devant ses amis.
  A vrai dire, la trouvaille de l'illustration malaise date de presque deux ans après la publication originale de cette première partie consacrée à Skinny Norris. Comme j'aime bien raconter les coulisses de mon projet, laissez-moi vous dire que j'ai décidé de recopier la scène dans son intégralité. Vous venez de lire une version augmentée de l'article original. Je voulais laisser au lecteur la découverte de la scène en lisant le roman. Mais non seulement elle donne suite à la scène du Chapitre 7, elle livre également beaucoup d'éléments sur le personnage dont il est question. Et, pour tout vous dire, j'avais oublié certains détails de cette scène. Cette joute verbale reste unique entre les deux personnages. D'autre part, la réplique ironique de Pete sur les initiales de leur ennemi (la version française donne deux significations), donne le ton sur la personnalité du détective adjoint. 
  Sur un plan plus technique, Belinni/Volkoff, substitue l'accent anglais que Skinny adopte à l'origine avec "un ton prétentieux" et explicite la moquerie (dans "J'ai bien le déshonneur", et l"'illustre détective inconnu dans le monde entier", "déshonneur" et "inconnu" n'ont pas d'équivalent dans le texte américain). D'autre part, la traduction déplace Hannibal "jusqu'à la maison des Jones", or celle-ci est censée se trouver de l'autre côté de la rue, Hannibal doit traverser pour s'y rendre. Le texte original indique qu'il va chercher la lampe torche dans le bureau du bric-à-brac, à quelques pas seulement de là où se tiennent les personnages dans cette scène.

Tome 2 - The Mystery of the Stuttering Parrot/Le Perroquait qui bégayait:

  Skinny n'apparaîtra plus dans le premier volet de la série. Cependant, nous le retrouvons à deux occasions dans The Mystery of the Stuttering Parrot/Le Perroquait qui bégayait. Cette fois-ci, Jacques Poirier ne l'a pas représenté mais il existe deux illustrations, une de Boiry dans la version Le Livre de Poche de 1982 et l'autre de Harry Kane dans la version originale de 1964.

  Le Skinny dessiné par Boiry apparaît dans une scène du Chapitre 10, qui est d'ailleurs la première conséquence fâcheuse du Ghost-to-Ghost Hookup/Relais Fantôme:

Boiry, 1982.
  [...] They were approaching an old-fashioned stucco house, and were about twenty feet from it when the
front door opened and a tall, skinny boy with a long nose stepped out. He grinned at them in a malicious manner.
  "Skinny Norris!" Pete exclaimed, as he and his friend stopped in surprise. "What are you doing here?"
  [...]
  E. Skinner smirked at them now. He had his hands behind his back, hiding something.
  "Aren't you a little late?" he taunted. "That is, if you came for this."
  From behind his back he brought a parrot cage."

  [...] Ils étaient arrivés à quelques mètres de la maison, lorsque la porte s'ouvrit et un grand garçon dégingandé parut sur le seuil. Il avait un nez démesurément long, et souriait d'un air ironique.
  "Skinny Norris! s'écria Peter. Que fais-tu ici?"
  [...]
  Un sourire narquois au coin des lèvres et cachant quelque chose derrière son dos, il paraissait narguer Peter et Bob.
  "Il fallait vous lever plus tôt, mes petits agneaux! Si c'est cela que vous venez chercher..."
  Il exhiba alors un perroquet dans une cage."

  Je n'ai pas pris la peine de reprendre deux paragraphes qui répètent une bonne partie de ce qui a été établi plus haut. Cependant, Belinni/Volkoff persiste à le qualifier de "camarade de classe" alors que ce n'est pas si clair dans le texte de Robert Arthur.
  
  Quant au Skinny de Harry Kane, il entre en scène à l'occasion de cette scène du Chapitre 13 où il se retrouve dans une situation moins avantageuse:
Harry Kane, 1964
  "Boss," they heard him say, "these cages will take up room. That kid is in the way."
  "Okay boy,"Huganay said, "climb out"
  "Climb out?" Skinny Norris looked startled. "But I'm helping you."
  "You've finished helping us. Lester, toss him out."
  "Sure, boss," the third man in the sedan said. He was a big ugly bruiser, sharing the rear seat with Skinny. It took him only a moment to send Skinny Norris flying out of the sedan so hard that he almost fell into the road.

  "Patron! elles vont prendre de la place dans la voiture ces volailles, fit-il remarquer à Huganay. Le gamin va nous gêner.
  -C'est juste, reconnut le chef des voleurs. Jeune homme, veuillez descendre.
  -Comment cela, "veuillez descendre"? s'étonna Skinny. Mais je travaille avec vous!
  -Je crois que nous continuerons de travailler sans vous, répondit calmement Huganay. Lester, jette le gamin dehors.
  -Volontiers, patron."
  Et le quatrième occupant de la limousine, personnage énorme et hideux, saisissant Skinny au collet, le précipita sur la chaussée.

  (J'ai signalé dans l'article principal que Harry Kane avait commis une petite bourde. M. Claudius a enlevé Bob et Peter dans le texte, mais l'illustration qui précède celle de Skinny Norris figure Jupiter à la place de Bob. Ci-dessus, dans la camionnette en arrière-plan, c'est encore Jupiter qui remplace Bob.)

Tome 3 - The Mystery of the Whispering Mummy/La Momie qui chuchotait:

  Dans The Mystery of the Whispering Mummy/La Momie qui chuchotait, Jacques Poirier est le seul à nous offrir un Skinny Norris accompagné de deux de ses suiveurs. Mais c'est une illustration pour le chapitre 14. Skinny est dans un premier temps annoncé comme une menace dans le Chapitre 11:

  "Jupiter swivelled the periscope and saw a car coming down the street. It slowed, then speeded up again. Under the street light he could see it was a flashy blue sports car. There was a tall, thin youth behind the wheel.
  Jupiter returned to the desk.
  "No sign of Pete," he said. "But Skinny Norris just drove by."
  "He did?" Bob explained. "Now what's he up to?"
  "Probably curiosity," Jupiter stated. "He's wondering what we're up to. He has probably figured out we have a case on and wants to horn in somehow."
  "He'll get a punch on the nose if he isn't careful!" Bob explained. "He's a born snoop."

  "Le périscope balaya la rue. Une automobile approchait. Elle ralentit, puis reprit de la vitesse. Hannibal eut le temps de voir, à la lueur du réverbère, que c'était une voiture de sport bleue, avec un long garçon maigre au volant.
  Hannibal abaissa le périscope.
  "Peter n'est pas en vue, annonça-t-il, mais Skinny Norris vient de passer.
  -Skinny Norris! s'écria Bob. Qu'est-il venu faire?
  -Espionner, je suppose. Il cherche à savoir ce que nous préparons. Il a dû deviner que nous nous occupions d'une nouvelle enquête et il voudrait y fourrer son nez.
  -Skinny Norris n'est pas un être humain, c'est une fouine! s'écria Bob. Il va falloir lui frotter sérieusement les oreilles."

  Le texte rappelle alors le but de Skinny, celui de contrecarrer les plans du trio, donc inutile d'aller plus loin. Je note tout de même que le texte français ajoute encore qu'il s'agit d'un "camarade de lycée" et qu'il a son permis grâce à la législation de son État d'origine (cette précision est absente du texte original).

  La scène du Chapitre 14 illustrée par Jacques Poirier découle du sabotage du Ghost-to-Ghost Hookup/Relais Fantôme et y sont mêlés le fameux symbole du point d'interrogation et la façon dont les Trois Jeunes Détectives l'utilisent:

  "They approached the slightly open door and stopped, at various heights, to peek in. Suddenly the door was snatched open and three grinning faces appeared behind it.
  "Look at Jupiter McSherlock and his stooges!" It was Skinny Norris, who laughed loudly as he spoke the words.
  "Hunting for clues, Sherlock?" one of the other boys, a close crony of Skinny's, sneered."
Jacques Poirier,1968
  "Ils s'approchèrent d'une porte légèrement entrebâillée, et se penchèrent tous, chacun au niveau qui lui était commode pour couler un regard à l'intérieur.
  Soudain la porte s'ouvrit et trois faces grimaçantes et hilares apparurent, elles appartenaient à des garçons de l'âge des Trois jeunes détectives.
  "Voilà Hannibal Mac Sherlock et ses sbires! cria le premier, qui n'était autre que Skinny Norris.
  -Content de vos indices, commissaire? demanda le second, un des meilleurs amis de Skinny."

  Hélas, Skinny Norris n'apparaîtra plus de la plume et du vivant de Robert Arthur. C'est grâce à William Arden, l'un de ses successeur qu'une deuxième partie sera possible."

The Secret of Terror Castle/Au Rendez-vous des Revenants
The Mystery of the Stuttering Parrot/Le Perroquet qui bégayait
The Mystery of the Whispering Mummy/La Momie qui chuchotait
Robert Arthur. Traduction de l'américain par Tatianna Belinni/Vladimir Volkoff.

Aucun commentaire: