"Rana Toad", ça se mange?

Nous sommes libraires de divers horizons, bibliovoraces friands de découvertes, ici pour partager!

mardi 12 janvier 2010

La SF est morte et c'est nous qui l'avons tuée.

Quelques mots en passant, afin de vous informer d'un débat qui agite en ce moment les petits cocotiers du landerneau (il paraît qu'on dit "fandom" mais je suis un rebelle) de la SF française.

Tout est venu, pourrait-on dire, de la préface de Serge Lehman* à l'anthologie Retour sur l'Horizon :
Lehman y théorisait que la SF ne venait non pas de la science mais de la métaphysique (oui dis comme ça c'est abrupt, mais lisez-la aussi). Préface assez mal reçue par les milieux autorisés, qui crient au loup, à la trahison, à la mort du petit cheval. Le forum d'ActuSF s'en est fait écho ici par un débat ouvert qui citait une critique de Roland C. Wagner à ladite préface. Le sujet fait maintenant presque 390 pages de forum depuis Octobre, c'est vous dire si c'est sensible.
Fabrice Colin a ensuite donné son point de vue sur le milieu SF français chez le Cafard Cosmique, disant qu'à son sens, la SF ne pouvait plus exister sous sa forme actuelle car elle ne disait plus rien (je schématise méchamment, veuillez me pardonner).
Systar et Daylon ont à la même époque eux aussi participé avec des contributions fort intéressantes, allant dans le sens d'une ouverture sur une réflexion pour le changement de considération de la SF française.
Je n'ai pas vocation à donner mon avis parce que je ne considère pas m'y connaître suffisamment, mais je trouve ce débat intéressant quoi qu'il en soit : la préface de Lehman est assez magistrale en soi, et les textes des autres "détracteurs du genre" ont le mérite de pousser dans une direction originale une réflexion qui n'être que profitable à un genre qui, on le sait parfaitement, perd de plus en plus de lecteurs chaque année, et peine à trouver son identité depuis toujours (ou en tout cas sa reconnaissance publique). Je trouve dommage qu'il y ait des gens pour hurler à l'assassinat et à la trahison, mais, après tout, c'est aussi le meilleur moyen de savoir qu'un débat d'idées est intéressant quand il touche autant.




* à noter que cette préface de Lehman fait, pour moi, suite et corps avec celle qu'il écrivit pour Chasseurs de Chimères (elle-même réécriture et suite de celle pour Escales sur l'Horizon) et que cet homme a le mérite de proposer un beau travail de réflexion sur un genre, une littérature, ses pourquois et ses comments.

3 commentaires:

Filisimao a dit…

SF is not dead, it just smells funny.

Gaby a dit…

Roland C. Wagner, c'est pas l'auteur de la lettre ouverte contre Hadopi qui est remontée jusqu'à l'assemblée nationale ?

Pas lu l'anthologie de Lehman. C'est bien?

Taly a dit…

C'est l'un des signataires en tout cas...
http://www.ecrans.fr/La-science-fiction-contre-Hadopi,7039.html