"Rana Toad", ça se mange?

Nous sommes libraires de divers horizons, bibliovoraces friands de découvertes, ici pour partager!

mardi 9 juin 2009

... cette même sueur sur Maria dont je voudrais m'imprégner jusqu'au tréfonds de moi, dans mon bulbe rachidien, mes conduits séminaux, mon hypothalamus, ma glotte, ma langue désireuse de te fouiller Maria, car de toute mon âme, je t'aime avec mon corps, mon regard et mon souvenir, ce souvenir que nous avons construit depuis l'enfance quand on jouait avec ton frère et ton cousin, qu'on se cachait, se cherchait, et toi: "Un deux trois, sauvés, moi et tous mes copains" et toi tu gagnais encore et toujours, à tous les jeux, et maintenant tu gagnes une fois de plus, tu m'écrases parce que je ne peux pas vaincre ton amour pour Juan, parce que je n'arrive pas à t'engluer dans mon sentiment pur, noble, exquis, animal...

"En paix", in Mexico Quartier Sud, Guillermo Arriaga, Phébus. Traduit de l'espagnol (Mexique) par Elena Zayas.

1 commentaire:

Susan Calvin a dit…

c'est très beau, et très intense aaaah Mexico :]