"Rana Toad", ça se mange?

Nous sommes libraires de divers horizons, bibliovoraces friands de découvertes, ici pour partager!

dimanche 10 mai 2009

Signé Furax

Petit billet d'humeur. Je ne sais pas comment débuter, pour tout vous dire. Imaginer un auteur qui vient de connaître les joies de voir son premier roman édité. Bon ce n'est pas une grande maison d'édition mais l'important est fait, le livre existe. On a mis un peu de temps à la rédaction, tout un effort de correction, de réécriture ont suivi etc. Une fois le livre abouti, la prochaine étape n'est-elle pas de promouvoir ce roman? Surtout quand l'éditeur ne s'implique dans cette promotion que si l'auteur se montre enthousiaste et manifeste une envie de partager son premier roman. Les quelques bonnes critiques sur des blogs obscurs et les ventes sur Amazon ne suffisent pas et il faut bien entrer dans quelques librairies (où le livre ne sera certainement pas autrement pour des raisons propres à l'éditeur) et proposer un ou deux exemplaires à la vente voire une potentielle dédicace. Je vous avoue que les conditions imposées par l'éditeur peuvent facilement refroidir le libraire (remise de 30%, avec la moitié des exemplaires sans faculté de retour il y a de quoi euh bah, c'est difficile). On n'est pas obligés d'accepter, ok, on peut dire "Non merci, ça ne nous intéresse pas, bon courage...", signifier son refus d'une manière civilisée, voyez?
J'en viens là on je voulais en venir: notre auteur qui n'a pas encore eu de réaction purement négative, se rend d'un pas léger dans une librairie réputée, pas très loin de chez lui. Je ne dirai pas le nom de cette librairie, ce message n'a pas pour but d'en faire la publicité (auto-censure,ici. Ne grattez pas, nul si découvert.) Je ne pense pas qu'être accueilli d'une façon aussi méprisable est envisageable et pourtant... balancer comme ça, brutalement des réflexions à la limite de l'insulte ne me viendrais jamais à l'esprit (enfin j'espère). "Faites-vous éditer par un éditeur plus important", "30%? Vous blaguez, pour nous une dédicace, c'est minimum 39%", "Je préfère combler un trou sur ma table avec un recueil de poésie que j'ai depuis trop longtemps en stock plutôt que votre livre" et le meilleur pour la fin, une authentique perle de librairie, savourez-là: "Vous avez de la chance que je vous ai même consacré deux minutes". Ce vendeur manque-t-il de tact ou est-il tout simplement crétin?
En tout cas, si je vais faire un tour dans cette librairie qui préfère certainement vendre du Christine Angot plutôt que L'inconsciencieux, j'irai embaumer ses rayons de mes pets les plus respectueux pour nuancer son élitisme nauséabond. Ou me faire psychanalyser par Henri Chapier. Mais pas pour acheter des livres.
Cette diatribe ne servira strictement à rien mais ça défoule sérieusement.

6 commentaires:

Susan Calvin a dit…

mais qui est Mr Furax?

Sinon je comprends ce coup de gueule. De toute les façons, dès lors que l'on découvre combien le système est injuste, et les gens blasés par les choses qui nous tiennent à cœur, il y a de quoi être en colère. Après il faut respirer un coup et se dire que si des barrières sont en plein dans le chemin, il faut en trouver un autre, à savoir, une autre librairie, ou encore un nouveau biais de promotion.

Mais où va t-on, mais où va t-on?

Gilmoutsky a dit…

Merci. Tu as eu l'opportunité de lire la version non censurée. J'ai supprimé une phrase de mon plein gré. J'ai beau être en colère, il faut prendre quelques précautions afin d'éviter quelques conséquences désagréables de ce coup de tête.

Filisimao a dit…

La version non censurée !
La version non censurée !

ET

Le nom de la méchante Librairie !
Le nom de la méchante Librairie !

ET

La description du méchant Libraire !
La description du méchant Libraire !

Damo a dit…

J'ai gratté entre les parenthèses, ça marche pas, c'est une arnaque pourrie. Je suis outré.

Gilmoutsky a dit…

C'est écrit noir sur blanc, Kurt: "Ne grattez pas". Je t'avais prévenu. Tu es vraiment trop curieux.

Taly a dit…

Pauvre auteur...

Je pense qu'il devrait exister un guide pour expliquer tous les pièges et les bassesses de l'édition à tous ces pauvres auteurs qui se lancent de façon si candide!

Allé soit sympa envoies-moi le nom de la librairie par mail!!!