"Rana Toad", ça se mange?

Nous sommes libraires de divers horizons, bibliovoraces friands de découvertes, ici pour partager!

jeudi 18 décembre 2008

Saga Night watch, SF russe!

Vous en avez marre de lire de la soupe? Vous voulez lire de la SF originale qui ne se contente pas de répéter des archétype type le sorcier qui cherche un trésor, le vampire amoureux mais qui doit choisir entre "vampiriser" son aimée ou non? Ou le loup garou solitaire qui ne peut sortir les soirs de pleine lune?

Serguei Loukianenko nous introduit dans une Russie contemporaine aussi déglinguée que la réelle, dans laquelle deux camps s'affrontent: la lumière et l'obscurité. Dans un traité non agression signé par les deux camps au Moyen-Age, ces deux instances sont crées pour conserver un équilibre branlant qui finirait par la destruction du monde en cas de violation. Dis comme ça rien d'original me direz-vous!
Sauf que les vampires, loups garous, métamorphes et autres magiciens peuvent appartenir aux deux camps selon leur aptitudes psychologiques! Un controle strict leur est imposé, tel des lieux d'approvitionnement pour les vampires afin de ne pas interférer avec le monde des vivants!
Et que les agents des deux camps ont accès à différents niveaux de pénombre selon leurs aptitudes, sorte de réallité parallèle dans laquelle on peut voir la vérité des êtres!

Dans le premier tome, Night Watch, on suit les périgrinations et l'enquète des principaux acteurs de l'obscurité. Le héros, Anton, aussi sexy d'un russe moyen et taciturne comme Droopy doit enquèter spour savoir qui est cet enfant "Autre", quelqu'un pas encore conscient de ses pouvoirs, que les deux camps s'arrachent et qui est la femme, Svetlana, dont les pouvoirs incontrolés détruisent la ville!
Mais le plus interessant de réside pas dans l'intrigue mais le côté humouristique avec lequel l'auteur dédramatise chaque situation angoissante! Ainsi que sa façon de parler de la politique russe sans en avoir l'air: voir la relation d'Anton avec son voisin Kolia qu'il est obligé d'espionner...

Dans le second tome, Day Watch, Anton et Svetlana tombe amoureux et se pose le problème de l'inquisiteur Edgar, instance indépendante permettant de règler les problèmes entre les deux camps, obligé de sacrifier sa bien aimée!
Le gros problème, après maintes manipulations était en fait de manipuler Svetlana, reconnue comme grande magicienne!






Dans le troisième tome, The Twilight Watch, le gros problèmes est de retrouver un grimoire volé à une grande sorcière qui pourrait trasformer tous les humains en "Autres" et ainsi tuer le système des deux camps!

En conclusion: par un ton humouristique mélangé à un style mélant Sf et polar l'auteur nous balade complètement dans un monde pleins de faux semblants dans lequel on ne peut jamais deviner les tenants et les aboutissants!

Pour l'annecdote: c'est l'agent littéraire des Bienveillantes qui a profité du succès de ce livre pour imposer cet auteur à Albin Michel! Sinon les couvertures horribles sont dues aux éditions américaines...

Les trois premiers tomes sont disponibles chez Albin Michel, pour le dernier il faudra attendre les chiffres de vente du précédent ou le loobying des lecteurs!

Les Sentinelles de la nuit, Serguei Loukianenko, Albin Michel, 2006.
Les Sentinelles de la lumière, Serguei Loukianenko, Albin Michel, 2007.
Les Sentinelles du crépuscule, Serguei Loukianenko, Albin Michel, 2008.



5 commentaires:

Gilmoutsky a dit…

Oui les couvertures sont vraiment hideuses (j'ai plus d'indulgence pour la 2e). Commentaire inutile et redondant.

Susan Calvin a dit…

les films sont de bons nanards sympatoches :)

Taly a dit…

Mais les bouquins sont tellement 100 fois plus intéressants!!!
Lisez vous comprendrez!

Susan Calvin a dit…

Parce que c'est toi je vais lire les trois ;)

Samuel a dit…

ah oui ça a l'air pas mal du tout comme SF !!