"Rana Toad", ça se mange?

Nous sommes libraires de divers horizons, bibliovoraces friands de découvertes, ici pour partager!

jeudi 25 septembre 2008

Où on va papa

Je ne savais pas par quel roman commencer pour la rentrée littéraire. Je suis en retard, je voulais quelque chose de court, que l'on peut juger et conseiller facilement. J'ai lu un article sur "Où on va papa" de Jean-Louis Fournier, grand pote à Desproges (haha c'est pour la promo). Il y fait même un bref passage, salutation bonhomme.

"C'est du bouche à oreille, du bon! Un pari de nous faire rire réussi!" Voilà, je suis parti de ce postulat: un truc sympa sur un père qui a deux enfants handicapés (je suis du genre à avoir besoin de me détendre avec ça).

"Où on va papa" m'a fait passer du sourire aux larmes. Un hommage à deux fils, mais aussi à tous ces adultes dont la vie et l'humeur est à jamais entièrement rythmée par l'enfant. Ce môme"raté" que l'on aime par dessus tout, et qui loupe le plus beau.

"Avoir un enfant", vouloir lui faire don de la vie pour partager ce qu'on y a vécu de plus beau, c'est ça le rêve d'un homme. Comment se sent on lorsque l'on fait don d'une vie de souffrance? Comment tenir? par la dérision? pas seulement, beaucoup d'amour aussi.

Un roman qui atteindra évidemment plus ceux qui vivent de près ou de loin une situation similaire. Un roman qui appuie là où ça fait mal, avec pour fond cette question insoluble et injuste: pourquoi?

Vous ne connaîtrez jamais ce délicieux frisson qui vous parcourt des pieds à la tête, fait en vous un grand chambardement, pire qu'un déménagement, une électrocution, ou une exécution. Vous chamboule, vous tourneboule et vous entraîne dans un tourbillon qui fait perdre la boule. Vous remue tout l'intérieur, vous donne chaud à la gueule, vous fait rugir, vous hérisse le poil, vous fait bégayer, vous fait dire n'importe quoi, vous fait rire et aussi pleurer.


Parce que, hélas, mes petits oiseaux, vous ne saurez jamais conjuguer à la première personne du singulier et à l'indicatif du présent le verbe du premier groupe: aimer.


Où on va papa - JL Fournier (stock 2008) 15€

1 commentaire:

Susan Calvin a dit…

Une petite mise à jour puisque la maman des deux enfants en question a ouvert un site, afin de répondre au livre en question, et de remettre certains points sur certains "i"..

http://ouonvamaman.monsite.orange.fr