"Rana Toad", ça se mange?

Nous sommes libraires de divers horizons, bibliovoraces friands de découvertes, ici pour partager!

vendredi 23 janvier 2009

Anthologie du Hard Rock

Écrite avec amour et nostalgie cette anthologie, qui n'est pas revendiqué par son auteur ni comme exhaustive ni comme comme objective explore de l'intérieur ce phénomène musical dont les fans peuvent, de l'extérieur, paraitre comme stupides ou violent !

Dans une première partie ce témoignage cite abondamment ses sources (le vendeur de la Fnac Montparnasse ayant entretenu la passion de l'auteur! ) ou le documentaire Métal:voyage au coeur de la bête( à voir de toute urgence car il s'agit de l'exploration de la scène par un anthropologue fan de cette musique avec beaucoup d'interviews de groupes pour illustrer le propos!) et démontre par un raisonnement concis mais pertinent l'absurdité des accusations de satanisme, de niaiserie ou de mort de la scène.

Dans une seconde il choisit de citer , dans l'ordre alphabétique, les titres essentiels par nom de groupe afin de ne pas être accusé de favoritisme (254 entrées sur 444 pages)!
Un chapitre est particulièrement consacré à Iron Maiden, parceque l'auteur avoue ne pas avoir pu faire autrement!, ainsi qu'au slow! et aux instrumentals! Enfin les groupes non cités , mais non moins essentiels,le sont, toujours par ordre alphabétique, à la fin de l'ouvrage!


Jérôme Alberola nous offre un ouvrage passionnant, regorgeant de multiples anecdotes et souvenirs de son auteur, drôle et nostalgique en ne perd tout de fois pas de vue l'aspect sociologique, historique et médiatique, et va à l'encontre des clichés afin de prouver que "le hard-rocker n'est pas qu'une bête, hirsute, et ivre de cervoise" ( extrait de la préface de Francis Zégut, animateur de radio spécialisé dans le Rock) tout en se tournant vers le grand public!


Jérôme Alberola, Camion Blanc, 2009.

3 commentaires:

Gilmoutsky a dit…

Les préjugés envers n'importe quel genre musical existeront toujours, et je pense pas qu'il est utile d'essayer de convaincre ceux qui ne liront pas ce livre.
Ceci dit, c'est un avis personnel, et ça n'engage que moi et tout le monde s'en tape: Iron Maiden, what else? Blague à part, c'est ZI Metal Band.

Gilmoutsky a dit…

Et il existe bien des métalleux stupides, je t'assure. Dernière petite question: elle est citée dans le chapitre des instrumentals, la reprise d'Overkill par Carla Bruni?

Taly a dit…

Je suis d'accord avec toi, on convaincra aucun con de lire un bouquin à 30 euros! Mais c'est le premier livre de l'auteur et il est très idéaliste qu'est-ce que tu veux que je te dise?!
C'est qui Carla Bruni? Et Iron Maiden? :))

Moi j'aime beaucoup ce livre, ne serait-ce que pour le côté nostalgique!